09.11.2021

Visite de Mireille Clapot, Présidente de la Commission supérieure du numérique et des postes

Ce lundi 8 novembre, Nathalie ZAMMIT, Présidente du Syndicat mixte ADN, Vice-présidente du Conseil départemental de la Drôme a invité Mireille CLAPOT, Députée de la Drôme et Présidente de la Commission supérieure du numérique et des postes (CSNP) à visiter les infrastructures construites par ADN dans le cadre du déploiement du réseau public de fibre optiqueFibre optiqueSupport permettant de transporter l’information numérique avec un très haut débit. L’information est codée en signaux lumineux. Constituée de silice ou de matière plastique, elle permet le transport d’un très grand nombre d’informations multimédias à la vitesse de la lumière. de l’Ardèche et de la Drôme, en présence de équipes d’ADTIM FTTHFTTH(Fiber to the Home) - Raccordement d’une fibre optique jusqu’à la maison, jusqu’à l’abonné., l’exploitant du réseau public ADN.


La Présidente de la Commission supérieure du numérique et des postes s’est notamment rendue dans deux locaux techniques du réseau ADN :

  • un noeud de raccordement optique (NRONRO(Noeud de raccordement optique) : Point de concentration du réseau FTTH. Il s’agit d’un local technique (armoire, shelter, bâtiment à construire ou local existant) dans lequel les opérateurs installeront leurs équipements actifs, pour apporter le trafic et les services à très haut débit à leurs utilisateurs finaux.) à Tain-l’Hermitage où les opérateurs fournisseurs d’accès à Internet installent leurs équipements pour pouvoir proposer leurs offres de services aux foyers,
  • Et un multi-sous-répartiteur optique (MSRO) à La Roche de Glun accueillant l’ensemble des câbles de fibres optiques des abonnés de la commune.


Mireille CLAPOT a ainsi pu découvrir les différentes composantes d’un réseau de fibre optiqueFibre optiqueSupport permettant de transporter l’information numérique avec un très haut débit. L’information est codée en signaux lumineux. Constituée de silice ou de matière plastique, elle permet le transport d’un très grand nombre d’informations multimédias à la vitesse de la lumière. à la maison (FTTHFTTH(Fiber to the Home) - Raccordement d’une fibre optique jusqu’à la maison, jusqu’à l’abonné.) et constater les modalités d’exploitation mises en oeuvre par l’exploitant du réseau ADTIM FTTHFTTH(Fiber to the Home) - Raccordement d’une fibre optique jusqu’à la maison, jusqu’à l’abonné..


Une attention particulière a été apportée à la qualité de mise en oeuvre du raccordement finalRaccordement finalLe raccordement final d’un foyer consiste à réaliser un branchement en fibre optique entre le point de branchement optique (PBO, point au plus près de l’abonné) et la prise terminale optique (PTO) installée dans le logement. En Ardèche et Drôme, le raccordement final sera réalisé par l’exploitant du réseau ou par un fournisseur d’accès Internet (FAI) dès lors que le foyer aura souscrit un abonnement auprès de ce FAI., que les principaux opérateurs commerciaux ont souhaité maîtriser sur le réseau public. Ce raccordement est un acte sensible qui nécessite de rentrer dans les logements des futurs abonnés. Le recours massif à la sous-traitance par ces opérateurs génère un certain nombre de malfaçons, encore trop important, qu’il convient de maîtriser. Ce mode opératoire - choisi comme modèle de référence à l’échelle nationale – questionne l’ensemble des acteurs nationaux.


A cette occasion, David LENTHERIC, Directeur d’ADTIM FTTHFTTH(Fiber to the Home) - Raccordement d’une fibre optique jusqu’à la maison, jusqu’à l’abonné., a pu présenter le processus d’échanges et de saisines engagés avec les opérateurs et leurs sous-traitants pour la reprise des malfaçons dans le cadre de l’exploitation du réseau public.


85 000 lignes déployées à fin 2021


En marge de cette visite, la Présidente de la Commission supérieure du numérique et des postes a salué l’avancement du déploiement, aujourd’hui bien engagé sur le territoire de l’Ardèche et de la Drôme.
85 000 lignes seront déployées en fin d’année et 100 000 lignes supplémentaires sont prévues en 2022.
ADN maintient l’objectif fixé : celui de la fibre pour tous d’ici 2025.


A ce jour :

  • 76 000 lignes ont été déployées par ADN soit autant de foyers ou locaux d’activités éligibles ou très prochainement éligibles à la fibre optiqueFibre optiqueSupport permettant de transporter l’information numérique avec un très haut débit. L’information est codée en signaux lumineux. Constituée de silice ou de matière plastique, elle permet le transport d’un très grand nombre d’informations multimédias à la vitesse de la lumière..
  • 16 000 foyers sont déjà abonnés à une offre fibre auprès d’un des 10 opérateurs présents sur le réseau public ADN : Bouygues Télécom, Coriolis, Free, Ibloo, K-net, NordNet, Orange, Ozone, SFR et Vidéofutur et près de 3000 foyers sont en cours de raccordement
  • 31 000 lignes sont en travaux
  • 85 500 lignes sont en cours d’études


 Cette visite s’est déroulée en présence de :

  • Nathalie ZAMMIT, Présidente du Syndicat mixte ADN, Vice-présidente du Conseil départemental de la Drôme
  • Mireille CLAPOT, Députée de la Drôme, Présidente de la Commission supérieure du numérique et des postes (CSNP)
  • David LENTHERIC, Directeur d’ADTIM FTTHFTTH(Fiber to the Home) - Raccordement d’une fibre optique jusqu’à la maison, jusqu’à l’abonné., exploitant du réseau public ADN
  • Sylvain VALAYER, Directeur du Syndicat mixte ADN
Sur le même thême
+
La fibre bientôt disponible sur une partie de Tain-l'Hermitage et Crozes-Hermitage
+
Visite terrain à la Roche de Glun
+
Réunion publique d'ouverture commerciale à Tain-l'Hermitage et Crozes-Hermitage