02.10.2020

De nouveaux élus au Comité syndical d'ADN

Mardi 29 septembre à Chatuzange-le-Goubet, les élus du Syndicat mixte Ardèche Drôme Numérique se sont réunis, sous la présidence de Nathalie ZAMMIT-HELMER, Présidente d’ADN et Vice-présidente du Conseil départemental de la Drôme en charge des Territoires numériques et de l'Innovation.

Ce comité syndical a réunit pour la première fois les nouveaux délégués des intercommunalités membres (Communautés de communes et communautés d'agglomération) à la suite des dernières élections municipales.


Pour rappel, le Comité syndical d'ADN compte 39 élus, 4 élus pour chacune des collectivités fondatrices (le Département de l'Ardèche, le Département de la Drôme et la Région Auvergne Rhône-Alpes) et 1 élu pour chacune des 27 intercommunalités membres.


La gestion courante du Syndicat est assurée par le Bureau éxecutif composé de la Présidente et de 15 élus désignés par le Comité syndical : 3 élus pour le Département de la Drôme, 3 élus pour le Département de l'Ardèche, 3 élus pour la Région Auvergne Rhône Alpes, 3 élus pour les intercommunalités drômoises et 3 élus pour les intercommunalités ardèchoises.


Conformément aux statuts du Syndicat et au regard des changements intervenus au sein de l’assemblée délibérante, le Comité syndical a donc procédé au remplacement des membres du Bureau représentant les intercommunalités et à l’élection de deux vice-présidents parmi les nouveaux membres du Bureau précédemment élus : 1 pour l’Ardèche et 1 pour la Drôme.


Ont été élus :

  • pour l'Ardèche  : Claude BRUN (CC Montagne d'Ardèche), Olivier DUHOO (CC du Pays de Lamastre) et Jérôme LEBRAT (CA Privas Centre Ardèche)
  • pour la Drôme : Marie FERNANDEZ (CC Drôme Sud Provence), Christel FALCONE (CA Montélimar agglomération), Philippe INARD (CC Royans-Vercors).


Marie FERNANDEZ et Claude BRUN ont été élus vice-présidents aux côtés de Jacques LADEGAILLERIE (Drôme), Maurice WEISS (Ardèche) et Olivier AMRANE (Région Auvergne Rhône-Alpes).


Le Bureau Exécutif d'ADN

  • Présidente : Nathalie ZAMMIT-HELMER (Département de la Drôme)
  • 5 Vice-présidents :
  • Maurice WEISS (Département de l'Ardèche),
  • Jacques LADEGAILLERIE (Département de la Drôme),
  • Olivier AMRANE (Région Auvergne Rhône-Alpes),
  • Marie FERNANDEZ (CC Drôme Sud Provence)
  • Claude BRUN (CC Montagne d'Ardèche)
  • 10 autres membres :
  • Didier-Claude BLANC et Sandrine GENEST (Région Auvergne Rhône-Alpes),
  • Luc CHAMBONNET et Franck SOULIGNAC (Département de la Drôme),
  • Hervé SAULIGNAC et Pierre MAISONNAT (Département de l’Ardèche)
  • Christel FALCONE (CA Montélimar agglomération) et Philippe INARD (CC Royans-Vercors),
  • Olivier DUHOO (CC du Pays de Lamastre) et Jérôme LEBRAT (CA Privas Centre Ardèche)


Liste des membres du Comité Syndical en téléchargement :

7,5 M€ d'avances pour soutenir les entreprises du secteur de la fibre optiqueFibre optiqueSupport permettant de transporter l’information numérique avec un très haut débit. L’information est codée en signaux lumineux. Constituée de silice ou de matière plastique, elle permet le transport d’un très grand nombre d’informations multimédias à la vitesse de la lumière.


La période de confinement liée au COVID-19 a eu un impact sur le déploiement de la fibre optiqueFibre optiqueSupport permettant de transporter l’information numérique avec un très haut débit. L’information est codée en signaux lumineux. Constituée de silice ou de matière plastique, elle permet le transport d’un très grand nombre d’informations multimédias à la vitesse de la lumière., à la fois sur l’avancement du déploiement mais aussi sur la santé financière des entreprises du secteur.
Dans ce contexte particulier, l’Etat a souhaité soutenir la filière industrielle en proposant aux collectivités porteuses de Réseaux d’initiative publique (RIPRIPRéseaux d’Initiative Publique) la mise en oeuvre d’un dispositif d’avances sur le versement de la subvention FSN (Fonds pour la Société Numérique) attribuée aux collectivités dans le cadre du Plan France Très Haut DébitTrès Haut DébitUn accès à internet à très haut débit est un accès à Internet ultra performant dès que le débit est supérieur à 30 Mégabits par seconde..

Le Syndicat ADN s’est saisi de cette opportunité pour soutenir les entreprises participant à la construction du réseau public sur son territoire. Il a sollicité et obtenu de l’Etat une enveloppe totale de 7,5 millions d’euros qui sera attribué entièrement.  aux entreprises titulaires de  construction des locaux techniques (essentiellement des TPE et PME locales), des groupements de maîtrise d’oeuvre en charge du suivi de construction des locaux techniques et du déploiement du réseau public de fibre optiqueFibre optiqueSupport permettant de transporter l’information numérique avec un très haut débit. L’information est codée en signaux lumineux. Constituée de silice ou de matière plastique, elle permet le transport d’un très grand nombre d’informations multimédias à la vitesse de la lumière. (FTTH), des groupements d’entreprises en charge des travaux de déploiement du réseau.