13.11.2018

Les Plombiers du numérique : une école de la fibre à Romans

Le groupe Archer et l’association des Plombiers du Numérique s’associent pour lancer un cursus d’insertion de jeunes vers les métiers des infrastructures numériques à Romans.


Ce lundi 12 novembre, Marie-Hélène THORAVAL, Maire de Romans-sur-Isère  inaugurait la création d'une école des Plombiers du numérique à Romans formant aux métiers de la fibre optiqueFibre optiqueSupport permettant de transporter l’information numérique avec un très haut débit. L’information est codée en signaux lumineux. Constituée de silice ou de matière plastique, elle permet le transport d’un très grand nombre d’informations multimédias à la vitesse de la lumière., en présence de :

  • Nathalie HELMER, Présidente du Syndicat mixte Ardèche Drôme Numérique, Vice-présidente du Conseil départemental de la Drôme en charges des territoires numeriques et de l'innovation
  • Florian DU BOYS, Directeur Général de l'Association Impala Avenir et fondateur des Plombiers du Numérique
  • Pierre CATY, Président de la Mission Locale Drôme des Collines - Royans-Vercors
  • Valérie DAHER, Directrice de la fondation BREAK POWERTY
  • Christophe CHEVALLIER, Directeur général du Groupe ARCHER
  • Carinne FLEURY, Manager du centre de formation Néopolis Réseaux de la CCI de la Drôme


Début novembre, 12 jeunes sans diplôme ni emploi ont intégré la première promotion de l'école des Plombiers du Numérique.


Porté par le groupe d’Insertion Archer,  sous le parrainage de la vile de Romans-sur-Isère et la fondation BREAK POWERTY, le dispositif prévoit de recruter ces jeunes dès le premier jour de leur formation par des entreprises de travail temporaires et de les accompagner jusqu’à leur mise en emploi.


Les jeunes, identifiés par les missions locales et acteurs de l’insertion de Romans, ont intégré un cursus de formation de 3 mois incluant un travail de remise à niveau, l’apprentissage du métier de technicien fibre réalisé par la Chambre de Commerce et d’Industrie de la Drôme qui dispose d’un plateau technique certifié, la formation au permis de conduire, et l’accompagnement vers l’emploi.


Ce dispositif a été construit dès son origine en partenariat avec les entreprises, pour répondre au besoin de déploiement de la fibre optiqueFibre optiqueSupport permettant de transporter l’information numérique avec un très haut débit. L’information est codée en signaux lumineux. Constituée de silice ou de matière plastique, elle permet le transport d’un très grand nombre d’informations multimédias à la vitesse de la lumière. sur les départements de la Drôme et de l’Ardèche.


Nathalie HELMER, Présidente du Syndicat mixte Ardèche Drôme Numérique : « les collectivités vont investir 460 millions d’Euros pour déployer la fibre optiqueFibre optiqueSupport permettant de transporter l’information numérique avec un très haut débit. L’information est codée en signaux lumineux. Constituée de silice ou de matière plastique, elle permet le transport d’un très grand nombre d’informations multimédias à la vitesse de la lumière. sur les deux départements de l'Ardèche et de la Drôme. Il est important que cet effort bénéficie à nos jeunes qui seront les artisans de ce déploiement ». La fédération Infranum, qui regroupe l’ensemble des industriels en charge du déploiement de la fibre, et représentée par son Président Etienne Dugas, rajoute : « le plus grand chantier d’aménagement du territoire en cours en France doit profiter avant tout à ceux qui en ont le plus besoin. Les entreprises veulent s’engager en faveur de l’insertion et nous les y accompagnons ».


Le groupe Archer, cheville ouvrière du dispositif, a recruté et accompagné vers l’emploi les jeunes : « en tant qu’acteur majeur de l’insertion sur la Drôme notre devoir est d’accompagner nos jeunes vers des métiers nouveaux. Le déploiement de la fibre optiqueFibre optiqueSupport permettant de transporter l’information numérique avec un très haut débit. L’information est codée en signaux lumineux. Constituée de silice ou de matière plastique, elle permet le transport d’un très grand nombre d’informations multimédias à la vitesse de la lumière. dans la région est une formidable opportunité pour attirer ces publics et pour notre groupe de se réinventer. Nous formerons 2 voire 3 promotions de jeunes par an en fonction des besoins des entreprises », nous dit Christophe Chevallier, directeur Général du groupe Archer.


« L’école des plombiers du numérique de Romans sera notre 5° école de formation au métier de la fibre sur le territoire national, après Chelles, Bordeaux, Marseille et Lyon ». Pour Florian du Boys, Président fondateur de l’Association des Plombiers du Numérique et initiateur du dispositif, ce programme court, pratique et co-construit avec les entreprises est une solution concrète et durable pour résoudre le problème du chômage des jeunes.


Ce projet s’inscrit dans le cadre de Dotation d’Action du Territoire portée par la fondation Break Poverty. Madame Marie-Hélène Thoraval, Maire de Romans, marraine du dispositif nous dit : « Break Poverty nous a proposé de déployer sur le territoire Romanais 6 différents programmes de lutte contre la précarité, dont celui des Plombiers du Numérique et d’accompagner jusqu’à leur réalisation. Il aura fallu 5 mois entre les premières discussions et la réalisation du programme. Je suis très heureuse que nous ayons su être si réactifs et remercie l’ensemble des acteurs, dont les entreprises, qui ont rendu ces dispositifs possibles ».


Les 12 jeunes, selectionnés grâce à leur motivation, ont démarré le cursus de formation par deux jours en immersion au sein des entreprises GIAMMATTEO Réseaux et Constructel pour découvrir les metiers de construction des infrastructures en fibre optiqueFibre optiqueSupport permettant de transporter l’information numérique avec un très haut débit. L’information est codée en signaux lumineux. Constituée de silice ou de matière plastique, elle permet le transport d’un très grand nombre d’informations multimédias à la vitesse de la lumière..


"Lorsque l'on propose à des jeunes une formation sur des métiers qui recrutent, cela fonctionne. La venue de plus de 60 jeunes à la réunion d'information et de selection, c'est d'éja une première réussite du dispositif" Valérie DAHER, Directrice de la fondation BREAK POWERTY.