21.06.2017

Les études terrain en cours sur plusieurs communes du bassin d’Aubenas

Mardi 20 juin à Aubenas, Laurent UGHETTO, Vice-président du Syndicat mixte ADN, Vice-président du Département de l’Ardèche, Olivier AMRANE, Vice-président du Syndicat mixte ADN, Conseiller régional délégué à la ruralité et à l’innovation dans les territoires, Max TOURVIEILHE, Vice-président de la Communauté de Communes du Bassin d’Aubenas, Délégué titulaire au Syndicat mixte ADN, et Jean-Pierre CONSTANT, Conseiller départemental de l’Ardèche, Maire d’Aubenas, ont rencontré les équipes du groupement INEO/Rampa, qui réalisent actuellement les études de terrain préalables au déploiement du réseau de fibre à la maison (FTTHFTTH(Fiber to the Home) - Raccordement d’une fibre optique jusqu’à la maison, jusqu’à l’abonné.) sur plusieurs communes du bassin d’Aubenas.

Cette entrée en phase opérationnelle de l’ambitieux projet porté par le Syndicat mixte ADN fait suite à la signature d’une convention financière et d’engagement avec la Communauté de communes du Bassin d’Aubenas, fixant les modalités de financement et les conditions de déploiement du réseau FTTHFTTH(Fiber to the Home) - Raccordement d’une fibre optique jusqu’à la maison, jusqu’à l’abonné. sur son territoire.

Les toutes premières études qui ont été lancées portent sur une volumétrie de 7 750 prises FTTHFTTH(Fiber to the Home) - Raccordement d’une fibre optique jusqu’à la maison, jusqu’à l’abonné., réparties en 4 poches de réalisation distinctes. Ces poches concernent tout ou partie de 8 communes (Aubenas, Labégude, Mercuer, Saint-Didier-sous-Aubenas, Saint-Etienne-de-Fontbellon, Saint-Julien-du-Serre, Saint-Sernin et Ucel).

La Communauté de communes du Bassin d’Aubenas participe au financement du réseau à hauteur de 300 € par prise à construire sur son territoire, soit un investissement de 2 325 000 euros rien que pour ce premier périmètre.
Les études terrain

Les études terrains

C’est le groupement INEO / Rampa, attributaire du marché de travaux, qui a en charge la réalisation des études puis des travaux sur ce premier périmètre. La phase d’études se déroule toujours de la manière suivante :

  • 1- « Boitage » : vérification de la validité de l’adresse pour chaque site à raccorder (logements individuels ou collectifs, bâtiments d’entreprises, sites publics…) sur chacune des communes du périmètre étudié, et vérification de l’état d’occupation (logement principal, secondaire, vacant...),
  • 2- « Piquetage » : relevé de l’état de tous les supports des réseaux électriques et téléphoniques existants (fourreaux, poteaux), qui seront massivement réutilisés pour déployer les câbles de fibre optiqueFibre optiqueSupport permettant de transporter l’information numérique avec un très haut débit. L’information est codée en signaux lumineux. Constituée de silice ou de matière plastique, elle permet le transport d’un très grand nombre d’informations multimédias à la vitesse de la lumière., et identification du type de raccordement préconisé pour chaque site (aérien ou souterrain).


Les études ont démarré depuis plusieurs semaines sur les communes d’Aubenas (quartier Saint-Pierre), Saint-Didier-sous-Aubenas, Saint-Etienne-de-Fontbellon et Saint-Sernin, où les équipes du groupement INEO / Rampa doivent réaliser l’aiguillage de fourreaux sur près de 900 chambres télécoms et étudier plus de 1 700 poteaux. Près de 200 kilomètres de linéaires d’infrastructures du réseau téléphonique appartenant à l’opérateur Orange et du réseau de distribution d’électricité appartenant au Syndicat Départemental d’Energies et géré par ENEDIS doivent ainsi être étudiés. 90% du réseau FTTHFTTH(Fiber to the Home) - Raccordement d’une fibre optique jusqu’à la maison, jusqu’à l’abonné. à déployer emprunteront ces infrastructures déjà existantes.


Au total, près de 25 000 prises FTTHFTTH(Fiber to the Home) - Raccordement d’une fibre optique jusqu’à la maison, jusqu’à l’abonné. seront à construire sur le territoire de la Communauté de Communes du Bassin d’Aubenas tout au long des 8 années prévisionnelles de déploiement du réseau, et représenteront pour elle un investissement total de près de 7 500 000 euros.