03.05.2017

La CC des Gorges de l'Ardèche conventionne à son tour !

Mercredi 3 mai à Saint-Remèze, Hervé SAULIGNAC, Président du Syndicat mixte Ardèche Drôme Numérique (ADN), Président du Département de l’Ardèche, et Max THIBON, Président de la Communauté de Communes des Gorges de l’Ardèche, ont signé une convention financière qui fixe les modalités de financement et les conditions de déploiement du réseau public de fibre optiqueFibre optiqueSupport permettant de transporter l’information numérique avec un très haut débit. L’information est codée en signaux lumineux. Constituée de silice ou de matière plastique, elle permet le transport d’un très grand nombre d’informations multimédias à la vitesse de la lumière. à la maison (FTTHFTTH(Fiber to the Home) - Raccordement d’une fibre optique jusqu’à la maison, jusqu’à l’abonné.).


Ils ont été accueillis en Mairie de Saint-Remèze par Didier BOULLE, Vice-président de la Communauté de Communes, Délégué titulaire au Syndicat mixte ADN, en présence de nombreux autres Conseillers communautaires venant des 19 autres communes.


Sur ce territoire communautaire, le premier périmètre d’études qui a déjà été lancé concerne les communes de Ruoms (pour partie), Saint-Alban-Auriolles et Sampzon (soit 2 650 prises FTTHFTTH(Fiber to the Home) - Raccordement d’une fibre optique jusqu’à la maison, jusqu’à l’abonné.). Le périmètre suivant, représentant encore 2 650 prises supplémentaires, sera lancé dès 2018 au sud du territoire et impactera les communes de Bessas, Labastide-de-Virac, Orgnac-l’Aven, Salavas, Vagnas et Vallon-Pont-d’Arc (pour partie).


Pour la Communauté de Communes des Gorges de l’Ardèche, les 12 000 prises FTTHFTTH(Fiber to the Home) - Raccordement d’une fibre optique jusqu’à la maison, jusqu’à l’abonné. à déployer en 8 ans sur son territoire vont représenter un budget propre de 3 630 000 €, sur une opération totale de plus de 18 millions d’euros. La Communauté de Communes apporte ainsi un financement de 300 € par prise, dont un premier versement déjà effectué de 795 000 € pour les besoins de la première poche de déploiement qui a déjà été lancée.