06.06.2018

Font d'Urle bientôt raccordée en Très Haut Débit

Ce mercredi 6 juin, Nathalie HELMER, Présidente du Syndicat mixte ADN, Vice-présidente du Conseil départemental de la Drôme chargée des Territoires Numériques et de l’Innovation, a convié les élus du territoire à visiter le chantier de travaux de génie civil pour le raccordement au réseau public de fibre optiqueFibre optiqueSupport permettant de transporter l’information numérique avec un très haut débit. L’information est codée en signaux lumineux. Constituée de silice ou de matière plastique, elle permet le transport d’un très grand nombre d’informations multimédias à la vitesse de la lumière. ADN de la station de Font d’Urle - Chaud Clapier.


Chaque année au moment de la période hivernale, ce secteur géographique subit des coupures de réseaux qui peuvent laisser pendant plusieurs semaines les skieurs et randonneurs sans aucun moyen de communication. La desserte actuelle repose sur un réseau hertzien qui subit le gel et tombe en panne de façon assez systématique tant pour le service fixe que mobile. La mise en œuvre d’un accès sécurisé aux services numériques à très haut débitTrès Haut DébitUn accès à internet à très haut débit est un accès à Internet ultra performant dès que le débit est supérieur à 30 Mégabits par seconde. est donc primordiale pour permettre le bon fonctionnement des services de proximité notamment des services de secours.

 Au-delà de la sécurité, cette situation est préoccupante pour l’activité économique qui enregistre des baisses importantes de chiffres d’affaires mettant en péril sa pérennité.

 

Un projet intégralement financé par le Département de la Drôme

Le Département de la Drôme s’est emparé du problème et a décidé de financer un grand plan d’amélioration de la desserte en Très Haut DébitTrès Haut DébitUn accès à internet à très haut débit est un accès à Internet ultra performant dès que le débit est supérieur à 30 Mégabits par seconde. pour le Vercors, avec le raccordement en fibre optiqueFibre optiqueSupport permettant de transporter l’information numérique avec un très haut débit. L’information est codée en signaux lumineux. Constituée de silice ou de matière plastique, elle permet le transport d’un très grand nombre d’informations multimédias à la vitesse de la lumière. de la station de ski de Font d’Urle-Chaud Clapier et plus largement l’amélioration de la couverture numérique de la commune de Bouvante.

Cette opération est financée à 100% par le Conseil départemental de la Drôme, pour un montant total d’environ 450 000 € HT (dont environ 175 000 € HT pour le seul raccordement de la station).

Plus de 4 000 mètres de linéaire déployé pour amener la fibre à Font d’Urle



Le Syndicat mixte ADN procède actuellement à une extension de son réseau de fibre optiqueFibre optiqueSupport permettant de transporter l’information numérique avec un très haut débit. L’information est codée en signaux lumineux. Constituée de silice ou de matière plastique, elle permet le transport d’un très grand nombre d’informations multimédias à la vitesse de la lumière. existant pour desservir la station de ski de Font d’Urle - Chaud Clapier. Ce déploiement revêt un intérêt économique majeur pour ce territoire de montagne, qui entend pouvoir bénéficier rapidement d’un accès numérique de qualité via le très haut débitTrès Haut DébitUn accès à internet à très haut débit est un accès à Internet ultra performant dès que le débit est supérieur à 30 Mégabits par seconde.. L’objectif est, dans un premier temps, de sécuriser les services internet fixes et répondre aux fortes attentes des acteurs économiques de la station (notamment le Village Vacances Cap France) et, dans un second temps, de permettre aux hameaux de Bouvante-le-Haut, Font d’Urle et Lente de sortir de la zone blancheZone blancheSecteur géographique non desservi par un service de communication électronique..


Le Syndicat mixte ADN a identifié un parcours au départ de Vassieux-en-Vercors où est déjà présent son réseau. Cela représente un linéaire total d’un peu plus de 4 000 mètres, qui a été identifié comme le tracé le plus court. A partir du col de la Chau, depuis le Mémorial de la Résistance, ce parcours emprunte des pistes situées dans les forêts propriétés de l’Etat, gérées et exploitées par l’Office National des Forêts (ONF). Une convention d’occupation a d’ailleurs été signée entre le Syndicat mixte ADN et l’ONF fin 2017.

Le linéaire utilise pour partie :

  • les poteaux du réseau téléphonique exploité par Orange entre le bourg de Vassieux (central téléphonique) et le col de la Chau ;
  • l’enfouissement sur 2,2 km du réseau entre le col de la Chau et la station de ski de Font d’Urle, dont environ 1,7 km de travaux de génie civil sur des pistes de l’ONF ;
  • des fourreaux existants sur le site de Chaud Clapier.

 

 Le Syndicat ADN a confié la réalisation des travaux à l’entreprise AXIONE dans le cadre d’un marché public. Les travaux ont démarré le 28 mai, pour une durée prévisionnelle de 15 jours.